Information Municipale d'Ouroux-en-Morvan.


 Retour ! [ Retour à la Mairie. ] 


Il y a maintenant près de dix ans qu'entre la commune d'Ouroux-en-Morvan et Antoine de Bary une relation singulière s'est créée. Une rencontre initiée par la direction régionale des affaires culturelles qui pensait qu'Antoine de Bary pourrait trouver un écho favorable à Ouroux pour son projet "des mâts pour des oasis". Ce fut le cas.

A Ouroux où depuis quelques années étaient menées des actions culturelles originales et de qualité, le projet d'Antoine de Bary confortait la démarche engagée en rompant la relation créateur/public, en impliquant la population et en s'adaptant à son territoire d'accueil. Nous avions à faire à un artiste qui ne travaille pas que pour lui mais qui crée avec les autres dans des territoires ou des lieux peu investis par les acteurs culturels.

Il en est résulté le "Mât d'Ouroux", un des cinq mâts créés, à l'heure actuelle, au Québec, en Allemagne, en Espagne et au Mali, qui s'inscrivent dans l'opération des "Mâts pour des oasis" labellisé dans le cadre de "La décennie culturelle de l'UNESCO".

Le musée hors les murs.Antoine va vers les autres, en particulier vers les plus simples, les plus humbles, hommes ou territoires, crée des réseaux, favorise les échanges, suscite les initiatives, donne de la considération, sait partager et aide à s'affranchir des idées préconçues et des conservatismes sclérosants. C'est clairement dans cet esprit que s'inscrit son nouveau projet " Le musée hors les murs ".

Favoriser l'accès à la culture, Ouvrir l'art à tous afin d'aider à l'émancipation des esprits. Cela inspire son geste. Antoine de Bary est un "émancipateur ". Lorsqu'il nous a offert de nous y associer, notre réponse a été tout de suite favorable. La rénovation de la salle du conseil municipal, en projet, offrait une occasion de nous y impliquer de manière emblématique. Il a fallu choisir une oeuvre; c'est là que nous avons été confrontés à une vraie difficulté : trois séries de tableaux avaient notre faveur. Trois visites sur place du conseil municipal furent nécessaires. Le choix était délicat compte tenu du lieu, essentiel et symbolique pour la commune. L'appropriation collective était indispensable. Le choix s'est porté sur une série inspirée des séjours díAntoine en Afrique.

Elle nous permettra de conforter notre volonté de nous ouvrir à la nouveauté, à l'inhabituel, aux Autres. D'une certaine manière, elle nous aidera à nous rappeler que nous sommes aussi, en plein Morvan, citoyens et acteurs du monde et de son avenir ; que nous avons notre mot à dire dans la globalisation qui ne doit pas écraser les hommes. Je ne doute pas que cette oeuvre offerte au regard de tous, nous donnera l'inspiration pour agir.

Patrice JOLY
Ouroux-en-Morvan

NB : Ouroux est un village du Morvan de 675 habitants qui essaie de développer une politique attractive autour de 3 thèmes :
Village d'art : Installations contemporaines avec le "Mât d'Ouroux", 1er en France et 5ème dans la monde, le Totem en feux de Katerine Louineau, détournement d'un feu des villes en feu des champs, le cimetière d'artistes contemporains à la chapelle de Savault.
Village de patrimoine, Haut-lieu de la Résistance en Morvan, Préfecture temporaire de la Nièvre avec le Maquis Bernard et son cimetière franco-anglais, Statues classées de Chevalier et de Saint-Denis des 14ème et 15éme siècles à la chapelle de Savault, bas relief et tableau de l'école espagnole du 17ème siècle à l'église Saint-Germain, village de tradition avec sa Maison du vin et de la tonnellerie associée au réseau de l'écomusée du Morvan.
Village nature, avec son panorama exceptionnel sur le lac de Pannecière, ses circuits de randonnées à thème et ses activités de pêche.


 Retour ! [ Retour à la Mairie. ]